Sport d’hiver : à partir de quel âge mettre votre enfant au ski ?

C’est toujours une joie de partir en vacances et se retrouver en famille dans une station de ski. Mais à quel âge initier votre enfant au ski ? Quels dangers éviter lorsqu’on propose à son enfant de débuter avec ce sport de glisse ? Confier votre enfant à un moniteur ou lui apprendre à skier par vous-même ? Autant de questions qui tracassent votre tête au moment de partir au ski en famille ! Voici alors quelques indices pour vous aider à savoir si votre enfant est déjà disposé pour ses premières glissades sur les planches.

Y a-t-il un âge minimum pour mettre votre enfant au ski ?

Généralement, un enfant peut commencer à se familiariser avec le ski vers ses 3 ans. Mais en fonctions de différents facteurs, cet âge peut se voir avancer ou recalé. Si vous avez un bambin plutôt actif, qui pratique déjà d’autres activités telles que la natation ou l’éveil gymnique, il pourrait avoir la capacité de produire l’effort demandé au ski. Et évidemment, s’il est demandeur ou que s’il vous imite dans cette pratique, vous pouvez le mettre au ski même s’il n’a que 2 ans. On dit souvent aussi des petits montagnards qu’ils naissent avec des skis aux pieds. Il est certain qu’en voyant certains bouts de choux dévaler les pistes à toute allure, on peut s’interroger sur l’âge auquel ils ont débuté dans cette activité. Seulement, ces enfants sont à la montagne en permanence et ils ont 4 longs mois d’hiver pour débuter et progresser. Si vous venez ainsi à la montagne une ou deux fois par an, vous n’êtes pas au même niveau que les petits locaux. Pour que vos enfants puissent s’y référer, des séjours fréquents dans une station de ski leur permettront d’améliorer leurs performances.

Confiez votre enfant à un moniteur ou l’apprendre à skier par vous-même ?

Les cours de ski collectifs pour enfant sont généralement dédiés aux enfants 3 ans (jardins d’enfants, club Piou Piou…) et plus. Cette catégorie correspond à ce qui est dit plus haut en ce qui concerne le développement physiologique de l’enfant. La raison de cette limitation d’âge est également liée à la faculté de celui-ci à se sociabiliser. À cet âge-là, l’enfant débute généralement l’école et peut donc être habitué à évoluer en groupe, avec d’autres enfants. Ce précepte joue un rôle déterminant lors de cette activité, car l’apprenti skieur peut rapidement se sentir perdu si exposé à un environnement inconnu. En ce qui concerne le choix entre un moniteur ou lui faire apprendre le ski par vous-même, tout dépend notamment de votre bout de chou. Si celui-ci ne se sent rassuré qu’à vos côtés, vous pouvez l’initier facilement par vous-même avant de le confier à un moniteur pour les cours de perfectionnement. En effet, il n’est pas nécessaire d’être un bon skieur ou un moniteur professionnel pour faire découvrir les joies des premières glisses à ses enfants. Toutefois, vous devez prendre toutes les précautions possibles pour que cette découverte se fasse dans les meilleures conditions possibles.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *