Choisir son snowboard : Comment faut-il procéder ?

Face à la multitude des options disponibles pour ce qui est de choisir son snowboard, il est admissible que l’on se sente rapidement perdu et que l’on ait de la peine à s’y retrouver. Mais une fois les critères de niveau, de taille et de largeur définis, le choix à faire commence à se préciser.

Ces premiers filtres permettent en effet d’identifier avec plus de précision les caractéristiques générales du snowboard qu’il convient de retenir. Divers autres critères de sélection entrent alors en ligne de compte et permettent d’opérer son choix en fonction notamment du type spécifique du snowboard.

Outre ce premier critère de choix, le type de pratique auquel doit correspondre l’équipement ainsi que sa qualité sont des critères supplémentaires dont il faut tenir compte pour choisir son snowboard.

Les différents types de snowboard

Il existe 6 catégories de planches parmi lesquelles chacun peut choisir son snowboard. Ce n’est qu’au sein de ces catégories qu’il est possible de choisir un bon snowboard pour rider. Elles sont présentées ci-dessous :

  • Free-ride ;
  • Free-style ;
  • Boardercross ;
  • Alpine ;
  • Splitboard ;
  • Poudreuse.

La planche de type free-ride

Dotée d’un talon et d’une spatule aux formes opposées, ce type de planche permet d’acquérir de la hauteur en présence de neige profonde. Polyvalent, il peut s’adapter à tous les types de terrains. La planche présente par ailleurs une grande maniabilité et peut convenir autant aux débutants qu’aux personnes expérimentées.

La planche de type free-style

Avec sa forme symétrique, elle peut glisser dans un sens comme dans l’autre et permet de réaliser des figures surprenantes. A la fois souple et léger, ce type de planche est également assez large et offre une stabilité appréciable à la réception et dans les virages secs.

La planche boardercross

De taille moyenne, ce type de snowboard est peu connu. Le matériau de la planche est du Flex, une matière particulièrement rigide.

La planche alpine

Faite pour dominer les pentes prononcées, elle permet des virages coupés appelés « carving ». Particulièrement ardue à manier dans la neige, elle est très étroite et il n’est pas recommandé à un débutant de choisir son snowboard dans cette catégorie.

La planche splitboard

Cette planche a la particularité de pouvoir être transformée en paire de skis car elle peut se scinder en deux planches distinctes dans le sens de la longueur. Elle convient pour les parcours hors-piste et pour la descente.

La planche pour poudreuse

Cette planche convient à tous, snowboarders chevronnés ou débutants et permet, grâce à sa spatule, d’atteindre des vitesses élevées. Elle se reconnait aisément avec sa queue spécifique.

Choisir son snowboard en fonction de la pratique

Les évolutions de la pratique du snowboard ont donné lieu à 3 styles principaux dont certains ont des styles dérivés. Cliquez ici pour en apprendre plus. Chaque amateur est libre de choisir son snowboard en fonction de sa pratique de prédilection.

La pratique free-ride ou hors-piste

Cette pratique correspond à une descente hors-piste. Elle consiste pour le snowboarder à se laisser glisser tout en corrigeant sa trajectoire au gré des caractéristiques de la piste. Cette pratique est la plus naturelle mais également la plus libre du snowboard.

Le snowboard alpin

Il se pratique sur des pistes damées et caractérisées par des virages coupés dits « carving ». Il en existe deux variantes :

  • La pratique « race » qui correspond à un snowboard de vitesse. Elle permet de réaliser des slaloms rapides et convient aux compétitions ;
  • La pratique « freecarve » qui offre à la fois plus de souplesse et de polyvalence. Elle offre à ses adeptes des dérapages impressionnants, des accélérations dans les courbes et une flexibilité qui permet de faire face aux irrégularités d’une neige non damée.

La pratique free-style

Elle met l’accent sur l’exécution de figures et se met en œuvre à l’aide de structures dont le snowboarder se sert comme tremplins. Il peut alors pratiquer différents types de sauts et de rotations, ce qui rapproche la pratique de celle du skateboard.

Il existe diverses pratiques liées au free-style :

  • Le Jib, une pratique qui ne requiert pas de neige et qui peut se dérouler sur différents types de supports installés en zone urbaine ;
  • Le Flat qui se pratique au sol et qui consiste notamment à faire des enchainements de plusieurs figures distinctes ;
  • Le Snowkite qui revient à employer un cerf-volant afin d’assurer la traction de la planche de snowboard.

La qualité, un critère de choix

La qualité est également un critère majeur pour choisir son snowboard. Les planches d’entrée de gamme sont accessibles dès 100 à 250 euros et pour les modèles les plus onéreux, il faut prévoir plus de 450 euros.

Pour un choix pertinent, il faut veiller à choisir les bonnes dimensions pour son snowboard en suivant les indications fournies ici. Pour choisir son snowboard dans une gamme moyenne, il est nécessaire de prévoir entre 250 et 450 euros.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *