Course hippique

Tout comprendre sur le cheval de course

Véritable athlète de haut niveau, le cheval de course s’exerce au quotidien et fait l’objet de soins minutieux pour être performant en compétition. Il bénéficie d’un programme d’entraînement sportif sur mesure établi selon son âge, ses capacités et sa condition physique. Par ailleurs, de nombreux professionnels accompagnent l’athlète pour lui permettre d’atteindre le meilleur niveau. Voici de plus amples informations sur ce champion de course hippique.

La détection des chevaux de courses

La course hippique requiert de la puissance, de la vitesse et de l’endurance des chevaux. Voilà pourquoi, les chevaux de course ne sont pas sélectionnés au hasard. Afin de pouvoir briller en compétitions, seules les races de chevaux assez puissants bénéficiant d’une certaine morphologie sont choisies :

  • le Trotteur français : plus à l’aise dans les courses de trot. Il pèse généralement entre 550 et 650 kg pour une taille moyenne de 1,60 m et une espérance de vie de 20 à 28 ans.
  • le Pur sang : est remarquable par sa vitesse pouvant aller jusqu’à 71 km/h, Il a une taille moyenne de 1,65 m, un poids allant de 400 kg à 500 kg et une durée de vie de 20 à 25 ans.
  • l’Arabe : séduit par sa grande beauté et son endurance. Son poids varie de 350 à 400 kg, sa taille de 1,45 à 1,55 cm et sa durée de vie de 25 à 30 ans.

Le cheval de course commence généralement à l’entraînement à l’âge de deux ans. Dès lors, il bénéficie de soins particuliers et d’un entraînement de qualité, généralement basé son endurance et sa réactivité. Ensuite, dans le cadre d’un test standardisé, un entraîneur mesure les aptitudes de vitesse et aptitudes physiologiques du jeune cheval afin d’évaluer le potentiel de sa carrière.

Comment se passe l’élevage de chevaux de courses ?

L’élevage du cheval de course est réalisé avec le plus grand soin dans le souci de préserver son intégrité physique et sa santé au quotidien. L’athlète est notamment logé dans un box propre et bien entretenu, adapté à l’accueil de chevaux, afin qu’il y soit à son aise et parfaitement en sécurité.

Les chevaux de course doivent aussi respecter un carnet de vaccination strict. D’ailleurs, les vaccins obligatoires pour le cheval de course sont bien plus nombreux que ceux pour les autres chevaux. C’est, par exemple, le cas des vaccins contre la grippe et contre la rhinopneumonie que le cheval de course doit faire au moins une fois par an.

Ces champions de course hippique bénéficient également de soins particuliers et d’accompagnement spécifique afin de les aider à atteindre leur meilleur niveau lors des compétitions. L’apport d’une nutrition saine et équilibrée, la surveillance de la croissance osseuse et musculaire ainsi que la réalisation d’un check-up médical régulier sont au cœur de ces soins. Pour ce faire, les chevaux sont pris en charge par de nombreux spécialistes du bien-être équin tels que des vétérinaires, des maréchaux-ferrants, des ostéopathes et des dentistes.

Chevaux de course : ce qu’il faut savoir sur leur entraînement

Afin de développer leur performance, les chevaux de courses sont confiés à des professionnels, titulaires d’une licence d’entraîneur. En plus de leur compétence en entraînement équin, ces professionnels sont formés sur l’hygiène et la santé de l’animal ainsi qu’au contrôle anti-dopage.

Le suivi physiologique du cheval peut être réalisé grâce à l’utilisation d’outils connectés. Ces dispositifs permettent à l’entraîneur d’avoir plus de précision concernant le dosage et l’équilibre du travail de l’athlète.

L’entraîneur réalise ensuite un programme d’entraînement personnalisé pour chaque cheval de course avec une montée en puissance progressive. Le programme peut être constitué de différents types de séances selon le niveau du cheval :

  • un travail en terrain varié pour développer l’endurance générale ;
  • un travail en terrain en continu ou par intervalles à un galop modéré ;
  • un travail en piscine ;
  • une séance de galop à puissance maximale.

Bien évidemment, des phases de repos sont prévues entre les périodes de compétitions afin de garder le cheval motivé et en bonne santé.

Des contrôles réguliers pour assurer la sécurité et le bien-être équin

Des vétérinaires de France Galop procèdent à la visite de tout nouvel entraîneur de cheval de course dès que celui-ci obtient sa licence au galop. Cela est requis dans le cadre des demandes d’agrément. Pendant cette visite, les professionnels de France Galop s’assurent que les infrastructures installées conviennent parfaitement à l’accueil des chevaux.

Les vétérinaires de la Fédération Nationale des Courses Hippiques procèdent également à des contrôles inopinés. Pendant ces contrôles, ces professionnels de santé équine remplissent une grille d’évaluation qui repose sur les critères de la charte pour le bien-être des chevaux. Plusieurs paramètres sont considérés dans cette évaluation :

  • l’état corporel des chevaux de course ;
  • leur interaction avec les autres chevaux ;
  • le temps qu’ils passent à l’extérieur ;
  • leur comportement à l’approche de l’homme.

Outre la grille d’évaluation, les vétérinaires vérifient les ordonnances et substances médicamenteuses sur place. Dans le cas où des substances prohibées ou non prescrites par un vétérinaire sont recensées, l’entraîneur est passible d’amendes. Il risque même de se voir retirer sa licence sur une durée temporaire ou permanente.

Des soins stricts avant, pendant et après les courses

Les jours de course, des vétérinaires effectuent un suivi de près de l’état de santé des chevaux pour s’assurer qu’ils peuvent prendre part à la compétition. Les athlètes sont, par ailleurs, sélectionnés et engagés dans des épreuves adaptées à leur état de forme du moment pour préserver leur intégrité physique et leur motivation. En effet, différents niveaux de compétitions sont généralement proposés : des courses de niveaux intermédiaires aux grands prix prestigieux.

Des professionnels de santé équine sont prêts à intervenir à tout moment pendant la compétition. Ils peuvent soigner et soulager un cheval en cas d’accident, ou bien le rediriger vers une structure spécialisée. Les chevaux de course bénéficient aussi de soins méticuleux après chaque épreuve sportive. Les vétérinaires surveillent de près l’état des athlètes et s’assurent qu’ils récupèrent. Ils administrent également des soins médicaux si cela est nécessaire.

En somme, la performance d’un cheval de course est établie à partir d’un ensemble de données développées durant son entraînement. De nombreux soins spécifiques doivent aussi être apportés à l’athlète pour l’aider à performer en compétitions.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *