barre olympique crossfit avec des poids

Barre olympique : qu’est-ce le PSI ?

Vous n’êtes sûrement pas passé à côté, la pratique de la musculation est en train d’exploser. En France, on comptait 80 salles de sport en 2010, pour atteindre un chiffre de 4370 en 2018 selon le cabinet d’études Deloitte. Ce qui représente plus de 6.2 millions de pratiquants.

Si vous en faites partie, alors vous avez sûrement déjà utilisé une barre olympique. C’est, en effet, un équipement incontournable, que ce soit pour l’haltérophilie, le powerlifting ou le CrossFit.

Et nous sommes prêts à parier qu’il vous est déjà arrivé d’hésiter entre les barres disponibles dans votre salle… Laquelle choisir parmis les modèles existants ? Laquelle est la plus solide ? Quelle barre me permettra d’exécuter mon développé-couché en toute sécurité ?

Effectivement ! La qualité et la robustesse de la barre sont des éléments essentiels lorsqu’il s’agit de soulever des poids importants en toute sécurité. L’un des critères clés à prendre en compte lors du choix d’une barre de musculation est le PSI (pounds per square inch).

Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu’est exactement le PSI et comment il peut vous aider à choisir une barre adaptée à vos besoins de musculation. Nous examinerons également d’autres critères importants à prendre en compte lors du choix de votre barre olympique.

Qu’est-ce que le PSI ?

Par PSI, on entend une unité de mesure utilisée pour évaluer la résistance et la solidité d’un matériau, en particulier dans le cas d’une barre olympique. Plus précisément, il s’agit de la quantité de pression qui peut être exercée sur une surface donnée sans qu’elle ne se déforme ou ne se casse. Ainsi, plus le PSI est élevé, plus la barre est solide et capable de supporter des poids plus importants sans se déformer ou se casser.

Le PSI ne doit cependant pas être considéré comme l’unique critère lors du choix d’une barre olympique, parce qu’il n’évalue pas tous les aspects de sa qualité et durabilité. D’autres éléments sont également importants : la finition extérieure et les dimensions de la barre.

Comment choisir votre PSI ?

Choisir votre PSI peut paraître complexe mais en réalité, cela est bien plus simple qu’on ne peut le penser.

Le choix dépend surtout du type d’exercice et le poids des haltères utilisées. En général, plus le poids total soulevé est important, plus la barre doit être solide et résistante.

Pour la pratique de l’haltérophilie ou le powerlifting, choisissez une barre avec un PSI élevé pour supporter les charges importantes utilisées dans ces sports. Si vous débutez, une barre à PSI peu élevé est largement suffisante.

Chaque fabricant propose des caractéristiques spécifiques en termes de solidité et de force. Prenez-donc le temps d’étudier les informations nécessaires avant de sortir votre carte bancaire !

Quels sont les critères pour choisir une barre olympique ?

Comme indiqué, le PSI n’est pas le seul critère pour faire votre choix. N’oubliez pas de prendre en compte la taille, le poids et la finition de la surface extérieure.

D’abord, sachez que les tailles standards des barres olympiques masculines et féminines varient en longueur (2m20 pour les hommes contre 2m05 pour les femmes), ainsi que leur diamètre (28mm pour les hommes contre 25mm pour les femmes).

Le poids de la barre peut également varier, selon la pratique sportive : par exemple, dans l’haltérophilie, le poids de la barre est fixé à 20kg chez les hommes et à 15kg chez les femmes.

Concernant les finitions extérieures, chaque fabricant se différencie par certaines spécificités. Vous pouvez choisir entre :

  • Des surfaces rugueuses offrant une meilleure adhérence pendant l’exercice mais pouvant causer plus d’abrasion sur les mains.
  • Des surfaces plus douces ou chromées plus résistantes aux éraflures, mais pouvant être moins efficaces pour certains types d’exercices ou mouvements spécifiques.
  • Ça ne s’arrête pas là ! N’oubliez pas d’autres éléments à considérer :
  • La qualité des boulons utilisés, qui doivent être suffisamment robustes pour ne pas se desserrer avec le temps.
  • La présence ou non d’un système anti-roulement qui permet aux haltères de rester stables pendant l’exercice.
  • Enfin, la capacité de charge maximale supportée par la barre.

Comment maintenir votre barre en bon état ?

Bon, ça y est ! Vous avez acheté votre barre olympique tant attendu. Désormais il faut en prendre soin pour prolonger sa durée de vie. Voici quelques conseils simples :

  • Nettoyez régulièrement votre barre olympique avec un chiffon propre et humide pour éliminer la poussière et l’humidité.
  • Évitez les produits chimiques abrasifs ou corrosifs pour le nettoyage.
  • Stockez la barre dans un environnement sec.
  • Remplacez les pièces usées pour éviter les accidents pendant les exercices.

Voilà, vous êtes désormais prêt pour choisir votre barre olympique ! Si vous souhaitez vous entraîner comme un pro, n’hésitez pas à vous documenter pour en savoir plus sur l’haltérophilie.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *